ISO9001   PrimoVision Les Cigognes de l'Espoir Clinique Sanus: procéation médicale <br/>assistée en Republique tchéque Twitter

WifiCoordonnée de contact
Téléphone: 00 420 733 623 600
Email : info@fiv-donsdovocytes.com

Témoignage de S et G

en arrière


J’ai rencontré mon mari tardivement à 39 ans. Au bout d’un an d’une belle histoire, nous avons souhaité avoir un enfant. Après le retrait de mon stérilet, je suis tombée enceinte. Malheureusement nous avons dû faire face à une grossesse non évolutive et nous avons dû y mettre fin par des médicaments.
Notre gynécologue était optimiste et nous a dit qu’un an était souvent nécessaire pour tomber enceinte à nouveau. Nous sommes restés optimistes, mais rien n’arrivait. Au bout d’un an, il nous a prescrit des analyses à tous les deux. Les résultats étaient plutôt bon et j’ai démarré un traitement pour stimuler mes ovaires. Au bout de plusieurs mois sans résultats nous nous sommes tournés vers les services de PMA à l’hôpital. J’avais 42 ans. J’ai découvert après des analyses plus poussées que j’avais une trompe bouchée et nous avons tenté une première FIV. Nous avions mis beaucoup d’espoirs. J’ai suivi le protocole médicamenteux assez lourd, notamment la ponction des ovocytes, mais malheureusement, après 48 heures de vie, les embryons ne se sont pas développés et le verdict est tombé : la qualité de mes ovocytes étaient insuffisante. Que de temps perdu. Les médecins ont décidés de m’opérer pour permettre de déboucher ma trompe. J’ai subi une opération par cœlioscopie puis une insémination. Cela n’a pas fonctionné. J’avais alors 43 ans et on m’a expliqué que dans mon cas, seul le don d’ovocyte pourrait fonctionner. En France il fallait attendre deux ans pour un don et vu mon âge je n’étais bien entendu pas prioritaire.
Nous avons vécu un moment très difficile. Mon mari a d’abord refusé cette option que nous devions envisager à l’étranger. Nous avons démarré une procédure d’adoption. Nous nous sommes rapidement heurtés à la difficulté d’obtenir un enfant en bas âge et devions définir les handicaps que nous devions accepter de ce futur enfant.
Finalement mon mari s’est décidé à étudier le don d’ovocyte. Nous avons étudié les sites internet et les différents pays. 
Nous avons eu la chance de trouver l’association « les cigognes de l’espoir ». Nous nous sommes rendus sur Paris pour une de leurs réunions en novembre 2015. Nous avons rencontré des personnes avec les mêmes espoirs et même de nouveaux parents ravis d’avoir tenté l’expérience au Portugal.
Sur leur site internet, nous avions sélectionné la clinique Sanus à Pardubice en République Tchèque. Nous avons eu le plaisir de rencontrer Radkà et le contact s’est bien passé. Tout semblait simple et rassurant.
Deux mois après, nous avions décidé de la date de notre venue et sélectionné une donneuse. Nous étions aux anges.
Afin de me préparer à ce challenge, j’ai essayé de mettre toutes les chances de notre côté. J’ai surveillé mon alimentation, continué le sport, préparé mon corps mais aussi ma tête grâce à des séances d’hypnose.
Nous sommes arrivés comme prévu à la clinique de Pardubice fin mars 2016. Nous avions choisi de loger dans le studio de la clinique. Nous y sommes restés la semaine comme prévu dans le protocole.
Nous avons pu visiter Prague ainsi que quelques villes aux alentours. Nous avions presque l’impression d’être en vacances ! Tous les soirs, nous avions des nouvelles de l’évolution des embryons par Radkà.
Après l’implantation d’un embryon au stade blastocyste, nous sommes repartis le lendemain en France. J’avais pris 2 semaines de congés pour bien me reposer et j’ai suivi les recommandations données par Radkà. Malgré un décollement plancentaire au 2ème mois, la grossesse s’est poursuivie, et nous sommes aujourd’hui parents d’un magnifique petit Victor né le 13 décembre 2017 à 3,960 kg.
Nous remercions toute l’équipe de la clinique pour leur chaleur et leur professionnalisme. 
Un grand grand merci à Radkà qui était là à chaque instants et sans qui tout cela n’aurait pas été possible.

Hébergements et voyages

Comment se rendre à notre clinique

Pardubice est une ville qui posséde de nombreux hotels, pensions et logements de toutes catégories et chacun de nos patients trouveront un hébergement correspondant à leur gout et leur budget.

A notre sujet

A notre sujet

Le principal atout de notre centre de procréation médicale assistée est une technique médicale parfaite en la matière, similaire aux meilleurs centres européens.

TÉMOIGNAGES ET NOUVELLES

Formulaire de contact

Nom: *
Téléphone:  *
E-mail: *
Message: *
Autorisation de traitement des données à caractère personnel *

Si vous n'avez pas reçu de réponses a un mail sous 48 heures merci d'appeler Radka sur son portable : 00 420 733 623 600

QUESTIONNAIRE

Téléchargez le questionnaire à remplir et retournez-le par mail info@fiv-donsdovocytes.com sans engagement, si vous souhaitez connaître les possibilités de traitement adaptées à vous.